Recommandations pour l’utilisation de lubrifiants dans les moteurs à gaz stationnaires

09 Mar 2017
In: Evento

IMG_Aceite_767x431

Les moteurs à gaz utilisés dans les applications industrielles sont uniques. Ils fonctionnent régulièrement avec des charges constamment élevées, sont soumis à de hautes températures et sur de longs laps de temps, souvent dans des emplacements inaccessibles et avec une surveillance minimale.

Les charges élevées et les températures présentes dans les moteurs favorisent l’oxydation et rendent indispensable l’utilisation d’huiles avec une plus grande stabilité à l’oxydation.

Les moteurs à gaz sont plus sujets à l’usure des soupapes et de leurs sièges. En effet, cela est dû à la nature propre et sèche de la combustion dans le moteur et à l’absence de suie ou de composés de plomb qui lubrifient habituellement les soupapes.

Aussi, cela explique pourquoi le taux de cendres sulfatées est plus critique que dans les moteurs à essence ou diesel. Des niveaux élevés de dépôts de cendres peuvent entraîner un allumage prématuré. La présence de saleté dans les bougies peut provoquer des défauts d’allumage, des soupapes brûlées, etc.

Toutefois, la formation de cendres peut également s’avérer bénéfique. Une couche de sels métalliques sur la surface de la soupape peut fournir une protection contre l’exposition directe aux éléments nocifs du gaz combustible, à des températures élevées et à la corrosion à chaud. Aussi, il est possible de lubrifier le siège des soupapes et de réduire leur recul.

En règle générale, il est conseillé d’utiliser une huile à faible teneur en cendres, en particulier lorsque le moteur correspondant fonctionne au gaz naturel ou au biogaz non agressif.

Les moteurs fonctionnant au gaz naturel ne nécessitent pas les mêmes huiles que les moteurs diesel ou à essence en raison du niveau de détergence de celles-ci. Cependant, il est nécessaire d’utiliser des huiles avec un niveau de détergence plus élevé (valeur de TBN supérieure), ce qui correspond à la réserve alcaline, pour les moteurs à biogaz et plus particulièrement pour ceux aux gaz d’enfouissement.

Aussi, les émissions dans l’atmosphère jouent un rôle de plus en plus important. Certains fabricants de moteurs à gaz ont dû recourir à l’utilisation de catalyseurs pour éliminer et contrôler les émissions. L’utilisation de catalyseurs limite la teneur et la composition des additifs que la formulation du lubrifiant doit contenir.

Leave a Comment!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Posts relacionados