De nouveaux défis technologiques pour les lubrifiants dans les moteurs à gaz stationnaires

01 Mar 2017
In: Evento

IMG_Analisis_06_767x431

Les moteurs à gaz stationnaires ont évolué afin de maximiser leur efficacité et leur performance. Cette évolution a donné lieu à de nouveaux défis technologiques pour les lubrifiants utilisés dans ces applications.

Les tendances en matière de moteurs à gaz ainsi que les défis concernant le lubrifiant peuvent être résumés dans les points suivants :

  • Plus haute densité de puissance (BMEP)
  • Faible consommation d’huile spécifique (g/kWh) dans le but de réduire les émissions de particules et d’assurer l’intégrité et la vie utile des systèmes de traitement des gaz : catalyseurs
  • Allongement de l’intervalle entre les vidanges d’huile
  • Diminution de la capacité des systèmes de lubrification (moins d’huile vs plus de puissance)
  • Enrichissement du mélange air-gaz (Lean-Burn) : Températures élevées et augmentation de NOx (nitration sévère, ce qui se traduit par un risque accru de formation de boues et de laques, ainsi que par une augmentation de la viscosité)
  • Plus faible tolérance à la formation de dépôts de combustion :
    • Sensibilité élevée pour contrôler la détonation/pré-allumage
    • Nettoyage et performances des turbocompresseurs
    • Performance maximale des systèmes d’utilisation de la chaleur
  • Qualité/composition des gaz alternatifs (adaptabilité du lubrifiant à un environnement de travail variable et exigeant)
  • Allonger les intervalles de révision/entretien de la partie supérieure (blocs de soupapes) et moyenne du moteur (pistons, segments et chemises), en maintenant les performances du moteur (contrôle de l’usure et de la formation de résidus et de laques)

Ce contexte implique donc la nécessité de rechercher une synergie maximale entre le moteur et l’huile de lubrification.

Leave a Comment!

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Posts relacionados